Communiqué de presse

Communiqué de presse

Ordre Cistercien de la Stricte Observance (Trappiste)

Représenté par Dom Armand Veilleux, Abbé de la Trappe de Scourmont (Chimay)

Depuis de nombreuses années, l’Ordre Cistercien et le Saint Siège, suite à de graves tensions au sein de la Communauté de Clairefontaine (Bouillon), ont proposé des mesures pour améliorer la situation.  Mais elles n’ont malheureusement pas produit les fruits espérés.

Après de nombreux échanges et consultations, la Congrégation romaine responsable des communautés religieuses (CIVCSVA)  est arrivée à la conclusion qu’une vie communautaire conforme aux Constitutions de l'Ordre n’est plus possible à l’abbaye de Clairefontaine.  Elle a donc décidé sa fermeture et a confié à l’Ordre d’engager le processus de fermeture. L’Ordre pourvoira bien évidemment à une solution pour chaque sœur. Il règlera aussi les questions matérielles.

La présente décision, si pénible soit-elle, a pour but de trouver pour chaque sœur un cadre où elle pourra vivre sereinement son engagement monastique.

Communication au sujet de l'église Saint-Gilles

Communication au sujet de l'église Saint-Gilles

Communication au sujet de notre implantation à Bruxelles (église Saint-Gilles)

Nos Fraternités monastiques de Jérusalem se retirent de Bruxelles

Depuis septembre 2001, en réponse à l’appel du Cardinal Danneels et après avoir préparé durant vingt ans notre arrivée avec le soutien de nombreux laïcs, nos Fraternités sont présentes à Bruxelles, à l’église paroissiale Saint-Gilles qui leur a été partiellement affectée. Le charisme de nos Fraternités s’est adapté à ce quartier populaire et multiculturel et tout un réseau de fidèles vient régulièrement prier à Saint-Gilles. La Fraternité évangélique « Feu et Lumière », le catéchuménat d’adultes et la Fraternité des Veilleurs adorateurs, ainsi que le groupe biblique « Théophile » sont un signe de la vitalité suscitée par la présence des frères et des sœurs. Leur proximité avec les habitants du quartier est également source de rayonnement pastoral par le simple dialogue de la vie.

Sœur Marie-Jean NOVILLE osb, est nommée coordinatrice du Centre national des Vocations

Sœur Marie-Jean NOVILLE osb, est nommée coordinatrice du Centre national des Vocations

mardi 31 janvier 2017

Sœur Marie-Jean NOVILLE osb, est nommée coordinatrice du Centre national des Vocations (CNV),
succédant à Sr Françoise Dardenne et l’abbé Luc Terlinden.

Sr Marie-Jean Noville, née à Rocourt, dans le diocèse de Liège, le 17 décembre 1975 (le même jour que le pape François, mais quelques années plus tard…).
Bien intéressée par les écritures, elle a étudié la philologie classique (latin et grec). Puis la passion des Ecritures avec une majuscule l’a conduite en sciences religieuses, dont elle a terminé le cursus avec l’agrégation.
Elle est entrée chez les Bénédictines de Hurtebise en novembre 2001 et a prononcé ses vœux définitifs comme bénédictine le 23 septembre 2007.
Au monastère, on lui a confié le noviciat et la cuisine. Elle y anime des retraites de découverte de la vie monastique. Et voici quelques passions qui l’animent :
les Ecritures (surtout le 4e évangile), la Règle de St Benoît, les Pères monastiques, notre monde…
Elle travaillera en lien étroit avec les différents services diocésains des vocations.

Source: http://www.catho-bruxelles.be/nominations-a-pastorale-interdiocesaine-jeunes-centre-national-vocations/

Ordre de Saint Benoît: la miséricorde, «cœur de la vie chrétienne»

 « La miséricorde n’est pas un slogan ou une recette : c’est le cœur de la vie chrétienne »: c’est ce que le pape François a dit lors de la rencontre avec les participants au Congrès international des abbés et abbesses de monastères bénédictins réunis à Rome, ce jeudi 8 septembre 2016, dans la Salle Clémentine du Palais apostolique.

Le pape a souligné que ce Congrès avait  « une signification particulière dans le contexte du Jubilé de la miséricorde ».

La miséricorde est le « style concret » de la vie chrétienne, a fait observer le pape, « la respiration qui anime les relations interpersonnelles et rend attentifs aux plus démunis et solidaires avec eux ».

Dans le témoignage de  « l’authenticité » et de « la crédibilité du message » de l’Église, le rôle des communautés monastiques est important, a déclaré le pape. « Les moines et les moniales conservent par vocation un don particulier et une responsabilité spéciale : celle de garder vivantes les oasis de l’esprit, où pasteurs et fidèles peuvent puiser aux sources de la divine miséricorde. »

« Votre service rendu à l’Église est très précieux, a insisté le pape. À notre époque aussi il faut des hommes et des femmes qui ne font rien passer avant l’amour du Christ, qui se nourrissent quotidiennement de la Parole de Dieu, qui célèbrent dignement la sainte liturgie, qui travaillent heureux et actifs, en harmonie avec la création. »

 

Le pape a aussi salué l’« hospitalité typique » des bénédictins qui accueillent « les cœurs les plus perdus et éloignés de ceux qui se trouvent dans une situation de grave pauvreté humaine et spirituelle ».