Engagement définitif de Sœur Marie-Fabienne

Actualités - Vie religieuse

Engagement définitif de Sœur Marie-Fabienne

Le samedi 9 juillet 2016, au cours de l'Eucharistie célébrée à 10:30 heures,
Sœur Marie-Fabienne
s'engagera pour toujours à la suite du Christ, par la profession monastique selon la règle de saint Benoît en l'abbaye Notre Dame de Brialmont.
Mère Abbesse et les moniales vous invitent à participer ou a vous unir par la joie et la prière, à cette Eucharistie concélébrée par Dom Lode van Hecke (Abbé d'Orval) et Monseigneur J.-P. Delville (Évêque de Liège)

Marie-Martine Bourtonbourt

Actualités - Vie religieuse

Marie-Martine Bourtonbourt
 
Lors de la célébration du jubilé diocésain aux Sanctuaires de Beauraing le 22 août prochain, Sœur Marie-Flore Pessleux présentera son livre : Marie-Martine Bourtonbourt.

 

En cette année jubilaire de la miséricorde, la figure de Marie-Martine Bourtonbourt devait être présentée dans le diocèse de Namur et plus largement. Cette dame a vécu, à son époque, d’une manière exemplaire la charité envers les pauvres et les malades. Elle l’a vécue aussi de manière très moderne, ce qui fait d’elle une figure inspiratrice pour notre époque. Laïque, femme d’affaires, elle a continué à gérer l’entreprise de son défunt mari et a utilisé les bénéfices générés par cette activité pour aider tous ceux qui étaient dans le besoin, et ils étaient nombreux au tournant des 17ème et 18ème siècles. Elle a fondé de manière posthume,

par testament, une famille spirituelle de dames qui n’avaient pas pour vocation de rester dans les cloîtres mais plutôt d’aller auprès des pauvres et des malades. Cette famille spirituelle deviendra la congrégation des Sœurs de la Charité de Namur.

Sœur Marie-Flore Pessleux, de cette congrégation, propose dans l’ouvrage qu’elle a rédigé sur la fondatrice une présentation de Marie-Martine Bourtonbourt et une mise en relief de la richesse et de l’actualité de sa spiritualité et de son charisme.

« La vie de Marie-Martine Rigaux (1660-1732), épouse de Philippe Bourtonbourt, fut tout entière orientée vers Dieu et le prochain, dans une charité sans limites. Sa foi, enracinée dans son baptême, a fait de cette Namuroise, une femme au cœur universel. Elle fonda par testament, en 1732, à Namur, les Sœurs de la Charité, qui devaient se consacrer aux pauvres et aux malades. Son œuvre, originale par sa fondation et par son charisme trinitaire, n’est autre qu’une réponse à la volonté de Dieu dans un décentrement d’elle-même et dans l’attention aux besoins de son temps. Le présent ouvrage nous aide à découvrir les lignes de force de son intense vie spirituelle. Après s’être implanté en Europe, l’Institut des Sœurs de la Charité de Namur s’étend aujourd’hui aussi dans plusieurs pays d’Afrique et au Brésil » (4ème de couverture).

 

La figure de Marie-Martine Bourtonbourt est un exemple de ce dont rêve le pape François pour l’Eglise d’aujourd’hui et de demain. Son actualité est prophétique. Elle doit être découverte et connue davantage qu’elle ne l’est. Sœur Marie-Flore Pessleux nous en offre la possibilité en cette année jubilaire. Son livre, de 107 pages, publié chez Fidélité dans la collection « Sur la route des saints », est bien documenté, agréable à lire et nourrissant pour l’âme. Elle le présentera aux Sanctuaires de Beauraing lors du jubilé diocésain de la solidarité, qui aura lieu le 22 août prochain. A conseiller largement !